Après deux, voire trois années d’assistanat, vous avez été sensibilisé à certaines réalités du terrain.
Vous avez également une petite idée de ce qui vous plaît ou vous déplaît.

L’installation peut prendre entre six mois et un an et demi.
Durant cette période de réflexion, beaucoup de questions vont traverser votre esprit :

Avant toute chose, commencez par faire une liste décrivant votre vision personnelle de la médecine générale : quels sont les aspects qui vous tiennent à cœur ?

Lors de cette réflexion, tenez compte de vos affinités, votre personnalité, vos connaissances médicales particulières (ex: intérêt pour les patients toxicomanes, la nutrition, etc.), votre situation géographique, votre désir ou non d’intégrer votre pratique dans votre vie de famille, etc.

  1. S’inscrire à l’ordre des médecins;
  2. Obtenir un numéro INAMI. Attention: délai de plusieurs mois!
  3. Se rendre à un guichet d’entreprise, pour accomplir les formalités pour obtenir son numéro d’entreprise;
  4. S’affilier à une caisse sociale pour travailleur indépendant.
    Etape nécessaire pour obtenir l’attestation à délivrer à la mutuelle.
  5. S’inscrire auprès des mutuelles comme indépendant;
  6. Souscrire à une assurance responsabilité civile;
  7. Faire appel à un expert comptable pour vous guider dans les démarches à accomplir;
  8. Obtenir vos carnets de soins (aussi disponbiles en ligne). Attention: tenir compte du délai de livraison!
    Note: Possibilité de reprendre les carnets de soins d’un autre médecin, en renseignant que ces derniers correspondent à votre pratique.
    Pour ce faire, barrez le numéro d’entreprise de l’autre médecin et indiquez le vôtre.

Location ou achat?
Reprise d’un cabinet existant ou ouverture d’un nouveau ?

  • Se renseigner auprès de la commune pour
    • les zones adaptées aux activités d’indépendants,
      (Attention: certaines zones ne peuvent pas accueillir d’activités d’indépendants!)
    • l’accord sur les parkings.
  • En cas de location, voici les démarches vis-à-vis du propriétaire:
    • Le prévenir de votre activité professionnelle, impactant à la hausse sa taxation.
    • Lui demander son autorisation pour apposer une plaque.
  • En cas de copropriété, les mêmes démarches doivent être appliquées.
    Note: En tant que médecin généraliste, l’activité est acceptée par défaut dans le règlement de copropriété.
    Sauf mention contraire, vous pourrez dès lors vous installer.

Un médecin ne peut pas faire de publicité. Vous pouvez cependant informer l’Ordre des Médecins de votre installation.

Vous pouvez cependant aisément créer un site internet, commencer à construire votre réseau et l’entretenir.
Pour ce faire, quelques conseils:

  • Rencontrer vos confrères pour les prévenir de votre  installation,
  • Rencontrer les paramédicaux,
  • Rencontrer la 2ème ligne,
  • Visiter les hôpitaux, centres de soins et maisons médicales,
  • Appeler un laboratoire pour une collaboration,
  • Rencontrer les responsables de la commune et des associations locales,
  • Faire des gardes et des remplacements.

Personne physique ou société?

Au tout début de sa pratique, l’idéal est de commencer en personne physique.
En personne physique, les frais liés à l’activité de médecin généraliste (ex: charges relatives telles que l’eau, le chauffage, l’électricité, le téléphone) sont déduits de la base imposable (taxable à l’impôt des personnes physiques) en fonction de règles fiscales.
Le passage en société, plus coûteux et soumis à certaines contraintes, permet des optimalisations. Cependant, pour en bénéficier, il faut avoir une base imposable pendant trois ans.
La société reprend la totalité des revenus de l’activité de médecin généraliste. Les charges relatives à cette activité viennent en déduction de la base imposable (taxable à l’impôt des sociétés), en fonction des règles fiscales applicables.

Pour vous accompagner dans vos réflexions, n’hésitez pas à contacter votre guichet d’entreprise pour de plus amples conseils.

Une rencontre avec des confrères de la région choisie est bénéfique.
Elle vous permettra de :

  1. Glaner des conseils (facteurs de succès, d’échec),
  2. Vous familiariser avec les pratiques régionales,
  3. Vous rassurer (retours d’expériences),
  4. Recevoir des conseils sur votre localisation future, en identifiant les zones en pénurie.

Ils ont déjà franchi le cap ! Regardez leur témoignage

Justine Perdaens
Installation en solo à Chiny

Vincent Parmentier
Installation multidisciplinaire après du solo et une Maison Médicale

Aides disponibles

Une prime de 20.000 EUR ou de 25.000 EUR d’aide à l’installation des médecins généralistes en zone de pénurie.

La SSMG vous aide gratuitement à effectuer les démarches administratives liées à Impulseo.

Contactez Julie Marchal
impulseo@ssmg.be
Tel : 02/533.09.89

Générateur d’opportunités de collaborations entre les médecins

Faites le plein de conseils !

Suivez l’e-Learning « Installation des jeunes médecins généralistes »

.

Tissez votre réseau…

Découvrez la SSM-J, dédiée aux jeunes médecins généralistes !
.