Dans la discussion avec nos patients, certaines idées reçues sont régulièrement avancées par ces derniers. D’autres nous posent des questions en rapport avec le sevrage et ses effets. Les questions et réponses de cette page sont destinées à nous préparer pour informer correctement nos patients.

CHAMPIX

« Avec le Champix®, il parait que c’est facile et que cela marche bien »

Le Champix® est un médicament d’aide au sevrage efficace. Toutefois, ce n’est pas parce qu’il est efficace qu’il n’y a aucun effort personnel à réaliser. De plus, comme tout médicament, le Champix® est efficace pour certains patients et moins voire pas du tout pour d’autres. Il peut aussi exposer à des effets indésirables. Nous pouvons évaluer votre situation et voir si ce médicament est une bonne option dans votre cas. Cela vous tente ?

DEPENDANCE

« J’ai déjà tout essayé et rien ne marche pour moi »
« Je ne suis pas dépendant »
« Fumer, c’est juste une habitude, un tic chez moi »

« Nous allons analyser ensemble pourquoi vos dernières tentatives n’ont pas fonctionné, il se peut que vous soyez fortement dépendant et que vous n’avez pas été suffisamment substitué. »

« Dans la consommation tabagique la dépendance peut être physique mais elle peut aussi être psychologique, très souvent il y a un peu des deux. Il est possible que vous puissiez parfois passer des heures sans fumer mais vous vous remettez de toute façon à fumer, ce qui signifie qu’il doit quand même y avoir une dépendance quelque part. Le fait que vous parliez d’habitude m’incite justement à penser qu’il y a bien une dépendance psychologique, vous associez la cigarette à quelque chose, un état d’esprit, un moment de vie ou autre. Vous permettez que je vous fasse passer quelques tests afin d’évaluer justement votre dépendance ? Vous pourriez être surpris des résultats. »

FORTE ENVIE

« Quand j’ai besoin d’une cigarette, je ne peux plus rien faire d’autre, il me la faut »

Pour résister à une envie subite, on peut s’occuper les mains, entamer une activité, bouger,… (bricoler, ranger, nettoyer, arroser les plantes, chanter, dessiner, tailler un crayon, prendre une douche, brosser vos dents, prendre un cure dents, cirer vos chaussures,…).
Pour résister à une envie diffuse, on peut sortir au grand air, faire une promenade ou aller dans un endroit où l’on ne fume pas (cinéma, grand magasin, musée, …), faire également une activité où vos mains sont occupées, s’occuper de soi (ex: prendre un bain).

Pour résister à vos envies, changez vos routines. Vous avez l’habitude de vous lever de préparer le café, de déjeuner, puis de prendre une douche ? Levez-vous, prenez votre douche, pressez-vous des oranges, déjeunez et quittez vite la table.

FUMEE

« Je n’avale pas la fumée »
« Je fume à la fenêtre »
« Je fume sous la hotte de la cuisine »

« Le fait de ne pas avaler la fumée ne vous protège pas des effets néfastes de la cigarette, de plus vous aurez un risque accru de cancer ORL car l’absorption sera plus élevée au niveau de la muqueuse buccale.  D’ailleurs vous serez tout de même exposé au courant secondaire (qui sort de la cigarette) et tertiaire (fumée que vous rejetez) qui sont tout aussi nocifs que le courant primaire.

Fumer sous la hotte ne ventile pas suffisamment pour empêcher les particules de rester dans la maison, pas plus que de fumer à la fenêtre qui peut d’ailleurs parfois renvoyer les particules vers l’intérieur. Aérer n’est pas non plus suffisant. Le seul moyen d’essayer d’éviter le tabagisme passif est de sortir fumer dehors à distance de l’habitation. Malgré cela, sachez que des études ont démontré que les toxines restent sur les tissus exposés. Avez-vous déjà constaté l’odeur du tabac sur vos vêtements portés la veille à une soirée où il y avait des fumeurs ? Si vous sentez l’odeur c’est bien la preuve que des particules volatiles restent et diffusent dans votre environnement. »

HYPNOSE

« Un ami a arrêté grâce à l’hypnose »

L’hypnose fait partie des thérapies alternatives. Si vous souhaitez arrêter le tabac en vous aidant de l’hypnose vous pouvez effectivement le faire. Cependant, afin de mettre toutes les chances de votre côté pour arrêter de fumer, je vous conseille de réaliser les séances d’hypnose auprès d’un tabacologue agréé qui fait en plus de l’hypnose ou au minimum d’un professionnel de la santé tel qu’un psychologue. En effet, les séances d’hypnose réellement utiles au sevrage tabagique sont celles qui s’accompagnent d’une prise en charge globale de l’arrêt du tabac.

LIBERTE

« Si on vous écoute, on ne peut plus rien faire : ne pas fumer, ne pas boire, ne pas manger gras, ne pas manger trop sucré…. »
« Je n’aime pas qu’on m’interdise quelque chose »
« Ma cigarette, c’est ma liberté »
«  Il faut bien mourir de quelque chose »

Comme médecin traitant, je vous conseille ce qui est le mieux à faire pour préserver votre santé et préserver votre qualité de vie tout en évitant de nombreuses maladies. Il n’est pas question de vous interdire quoi que ce soit, juste vous informer et vous conseiller.

La consommation de tabac n’est pas une liberté, c’est une dépendance qui restreint justement votre liberté. Vous sentez-vous véritablement libre lorsque vous trépignez de pouvoir fumer après une séance de cinéma ou une réunion professionnelle ?

Nous allons effectivement tous mourir. Par contre, nous espérons tous que cette perspective soit la plus éloignée et la moins pénible possible. Pour le fumeur, il est démontré que tant la qualité de vie que la durée de vie sont significativement altérées par rapport au non-fumeur. De plus, les affections liées au tabagisme (cancer, insuffisance respiratoire, affections cardiovasculaires) rendent les dernières années de vie très pénibles à supporter.

PATCH

« Je ne veux pas devenir dépendant des patchs à la nicotine »
«  J’ai déjà essayé les patchs et j’ai recommencé à fumer malgré tout »

Le risque de dépendance aux patchs est extrêmement faible et absolument pas comparable à votre dépendance à la cigarette. N’ayez donc crainte, il ne s’agit pas de remplacer une dépendance par une autre.  De plus, la majorité des désagréments que vous subissez parce que vous fumez sont causés par les autres substances contenues dans la cigarette. La nicotine a des effets beaucoup plus limités sur la santé.

Pourquoi avez-vous recommencé à fumer lors de votre dernière tentative ? Regardons ensemble si vous avez utilisé les patchs correctement et si vous n’étiez pas sous-dosés. Si c’est le cas cela expliquerait que vous ayez recommencé à fumer malgré les patchs. Cela étant dit nous avons d’autres outils à notre disposition pour le sevrage, vous pouvez donc utiliser une autre méthode cette fois-ci.

POIDS

« Si j’arrête de fumer, j’ai peur de prendre du poids ! »

Lors de l’arrêt du tabac, une légère prise de poids, de l’ordre de 2 à 3 Kg peut survenir chez 30% des patients. Par contre, si on remplace la cigarette par du grignotage, la prise de poids peut être conséquente. Pour éviter cela, voici quelques conseils :
Boire beaucoup d’eau. Commencer la journée par boire un verre d’eau au saut du lit ! Ne pas quitter votre bouteille. Consommer de 1,5 à 2 l par jour. Boire tout doucement une gorgée, mastiquer avant de l’avaler. Recommencer 5 à 6 fois et ce, chaque fois que l’envie d’une cigarette se manifeste. Plus vous absorberez de liquides, plus vous évacuerez rapidement la nicotine de votre organisme.
Manger sainement, tant pour compenser l’habitude de porter la main à sa bouche que pour minimiser son apport calorique.
Ne pas sauter de repas. Prendre un petit déjeuner. Une collation à 10h et à 15h. Consommez des fruits frais et des légumes croquants à volonté (carottes, choux fleurs crus, …), des yaourts.
Supprimer le temps du sevrage les boissons excitantes ou que vous avez tendance à associer au tabac (alcool, café, thé, …).
Eviter de grignoter entre les repas.
Eviter tout ce qui est trop calorique ou épicé le temps du sevrage.
Reprendre une activité physique, au moins 3 fois par semaine.

PRIX

« Je ne peux pas me payer un traitement, c’est trop cher »

Il est exact que les produits d’aide sont coûteux. Toutefois, la grande majorité des mutuelles offrent un remboursement initial des produits (lien tableau) qui permet de démarrer. Par la suite, l’économie sur l’achat du tabac permet de poursuivre l’achat des substituts sans surcoût.

STRESS

« Quand je suis stressé.e, fumer une cigarette permet de me détendre rapidement.»

« Lorsque vous fumez, votre tension artérielle augmente légèrement, il y a une vasoconstriction de vos vaisseaux et votre fréquence cardiaque augmente en conséquence. En résumé, la cigarette vous stresse ! Vous avez l’impression qu’elle vous déstresse car lorsque vous décidez de fumer vous êtes en manque, votre dépendance vous stresse et votre cerveau est apaisé de recevoir la dose qui lui manquait ! Si vous ne fumez pas, vous ne stressez pas et n’avez donc pas besoin de la cigarette pour vous déstresser ! »

TOUX

« Je tousse plus depuis que j’ai arrêté de fumer »

Les cils des bronches ont pour rôle de faire remonter les substances étrangères et nocives pour l’organisme. Lorsque vous fumiez les cils étaient en quelque sorte « paralysés » par certaines substances de la fumée de cigarette. Lors de l’arrêt les cils recommencent progressivement à fonctionner normalement et font remonter les goudrons et autres substances que vous aviez accumulés lorsque vous fumiez. La conséquence est la toux mais ne vous inquiétez pas, celle-ci ne dure en général pas plus d’un mois.

Retour à la page générale « Sevrage tabagique »