Lors de vos consultations de sevrage tabagique, la question de l’aide médicamenteuse va se poser. Il est important de pouvoir présenter au patient la totalité des aides disponibles, avec les avantages et inconvénients de chacune et leur conditionnement sur le marché belge. Vous retrouverez ci-dessous un tableau récapitulatif pour vous aider dans cette démarche.   

Zoom sur le Champix : Le Champix est remboursé à raison de maximum 3 essais d’arrêts tabagiques sur une période de 5 ans. Le patient essaie le traitement de démarrage, si celui-ci est bien toléré le remboursement est prolongé pour le traitement complet. A quelles conditions ? (1) Avoir moins de 25 ans. (2) Faire savoir au médecin traitant qu’on est d’accord pour une thérapie comportementale de soutien (qui peut se faire par le médecin traitant). (3)Remplir le formulaire en annexe.

Calcul de la dose en nicotine

1. Méthode approximative (1 cigarette conventionnelle = 1 mg de nicotine inhalée).
Si fume autre chose (cigarette roulée, entubée, cigare, etc.) : faire la conversion. Cf. rubrique Première consultation « historique du tabagisme/ nature du produit ».

2. Via la mesure de la cotinine dans les urines.
Nicotine inhalée (mg/24 h) = 0,013 x Cotinine urinaire (μg/L). Un moyen efficace de doser le besoin en nicotine du patient est de mesurer la cotinine urinaire. Elle reflète mieux que l’approximation 1 cigarette conventionnelle = 1mg nicotine. Le calcul de la cotinine est donc surtout utilisée chez les patients qui ont des besoins en haut taux de nicotine ou chez la femme enceinte chez qui on essaye de minimiser le taux d’exposition. Attention, coûte une trentaine d’euros, non remboursés par la mutuelle.

Analyse des résultats de la cotinie urinaire :

• < 10 μg/l : non-fumeur non exposé

• 10-50 μg/l : non-fumeur exposé, petit fumeur

• > 50 μg/l : fumeur

Retour à la page générale « Sevrage tabagique »