ESPACE MEMBRE
CALENDRIER

Je veux m’investir avec mon patient dans son sevrage. Comment faire? Outils prêts à l’emploi pour motiver mon patient Je voudrais référer mon patient: à qui puis-je le faire? Littérature et références

Je veux m’investir avec mon patient dans son sevrage. Comment faire?

1. Tests et outils: pour mon patient, je désirerais…

  • Evaluer son degré de dépendance

Durée Notre avis
Test de Fagerström ∞∞
Test de Fagerström – version courte
TTFC (Time To First Cigarette)
Test de HONC ∞∞

Le test de Fagerström est l’outil classique et internationalement reconnu pour évaluer la dépendance physique du fumeur. Il comporte 6 questions. La version simplifiée n’en contient que 2. Par manque de temps, on peut se contenter d’une seule question comme meilleur critère isolé de dépendance: le temps écoulé entre le lever et la première cigarette fumée.

Le test de HONC, quant à lui, serait plus adapté pour les jeunes fumeurs (ados).

  • Evaluer son degré de motivation et les chances de réussite à l’arrêt du tabagisme

Durée Notre avis
Test de Demaria/Grimaldi (chances de réussite) ∞∞
Test Q-mat (degré de motivation)
Echelle de motivation
Grille ambivalence ∞∞

La prise en charge du sevrage tabagique s’adresse à des fumeurs motivés et volontaires.

Le test de Demaria/Grimaldi est classiquement utilisé pour évaluer les chances de réussite de l’arrêt.

Le test Q-mat évalue le degré de motivation à l’arrêt.

Une échelle de motivation permet, en quelques secondes, de situer le patient dans sa démarche.

La grille ambivalence permet d’explorer les points de vue du patient par rapport à son tabagisme: les avantages et les inconvénients de l’arrêt et de la poursuite du tabagisme.

  • Evaluer les raisons pour lesquelles il est amené à fumer, ainsi que dépister d’éventuelles co-morbidités

Durée Notre avis
Test de Horn ∞∞
Journalier cigarette à remettre au patient
Test HAD (anxiété/dépression)
Questionnaire FACE (consommation alcool) ∞∞

Parce que la cigarette fait partie de notre quotidien et que l’on ne s’est pas toujours interrogé sur sa consommation, le test de Horn et le journalier de la cigarette permettent de déterminer avec précision les moments et les circonstances dans lesquels on est amené à fumer.

Un sevrage tabagique pouvant déclencher un épisode dépressif ou renforcer une dépression déjà existante, le dépistage de troubles anxio-dépressifs peut se faire grâce au test HAD.

Quant au questionnaire FACE, il permet de dépister une éventuelle consommation d’alcool problématique.

  • Lui fournir quelques trucs pour ne pas craquer

Durée Notre avis
Trucs pour tenir bon à remettre au patient
Bénéfices de l’arrêt à remettre au patient
Symptômes pouvant survenir lors de l’arrêt à remettre au patient
  • Disposer en une fois des tests recommandés pour une première consultation d’aide au sevrage par le comité scientifique d’accompagnement

Pannel des tests et conseils recommandés

  • Disposer d’un canevas pour les consultations suivantes

Canevas des consultations de suivi

  • Aspects spécifiques de la prise en charge chez la femme enceinte

La grossesse est une période durant laquelle le tabagisme, ainsi que son arrêt, doivent être abordés, tant les bénéfices pour la mère, le fœtus et futur enfant son importants.

Si une aide pharmacologique est envisagée, seuls les substituts nicotiniques peuvent être administrés. L’utilisation de substituts ne sera jamais plus dangereuse que la poursuite du tabagisme.

La durée de traitement sera inférieure aux durées habituelles de 8 à 12 semaines.

Dans ce contexte précis, le dosage de la cotinine urinaire, avant et après l’arrêt du tabagisme porte un intérêt particulier pour contrôler l’importance de l’imprégnation initiale, et ensuite la réalité de l’arrêt du tabac. Ce test est spécifique du tabac.

NB : Coût d’un dosage de cotinine urinaire: 25 € (non remboursé)

D’autre part, le dosage de cotinine urinaire permet d’adapter de manière optimale la posologie de la substitution nicotinique

Nicotine inhalée (mg/24h) = Cotinine urinaire (µg/l) x 0,013

Quelques valeurs de référence:

Non fumeur, non exposé à la fumée < 6 µg/l
Non fumeur, exposé à la fumée 6 à 50 µg/l
Petit fumeur 50 à 150 µg/l
Fumeur 150 à 600 µg/l
Gros fumeur 600 à plus de 5000 µg/l

2. Aides pharmacologiques au sevrage tabagique

Voir tableau

3. Intervention des différentes mutuelles dans l’aide au sevrage tabagique

Voir tableau

4. Formations spécifiques

Formation continuée de tabacologie 2018-2019

Fréquence: annuelle, selon 9 séminaires (samedis) répartis d’octobre à juin, soit 63 heures de cours.

Lieu de la formation: FARES, Rue de la Concorde 56 à 1050 Bruxelles

Contenu de la formation: L’enseignement proposé concerne le tabac et son usage. Il intègre les aspects « Promotion Santé », « Santé Publique » et législatifs. Il prépare à l’abord clinique spécialisé de l’arrêt du tabagisme et à la recherche dans ce domaine. Les relations et les similitudes avec d’autres assuétudes sont également abordées.

Prix: 1000€ – étudiants de plein exercice : 500€

Programme détaillé

Affiche du programme 

Obtention du certificat: Formation sanctionnée par un examen écrit de type QCM, un travail de fin d’études et un stage de 3 jours.

Inscription au Farès sur candidature : au 02/512.29.36 ou  www.fares.be

Journées à venir
Thème de la rencontre Lieu Date et heure
14ème rencontre de tabacologie « L’ado dans tous ses états » CHU Namur – Site Mont-Godinne 10/11/2018
2018-07-05T16:37:49+00:00

Favoris

      Aucun favoris

L’actualité de la SSMG

Articles récents

Contact

Rue de Suisse, 8 - 1060 Bruxelles

Téléphone : +32 2 533 09 80

Web : www.ssmg.be