Description du projet


En tant que médecin généraliste, vous êtes confronté·e aux informations contradictoires communiquées par les médias, aux questions et craintes de vos patients… Vous-même, vous vous demandez comment identifier les cas à risques, quelles sont les procédures à mettre en place une fois la contamination suspectée chez un patient et surtout … où trouver l’information juste et à jour. La SSMG suit l’actualité et vous tient au courant ! 

————————————-

Les derniers communiqués

Communiqués du CMG et de la SSMG

Autres communiqués

  • 17/03/20 – Communiqué du CMP : message commun des pharmaciens et des médecins aux patients lancé par l’asbl Concertation Médico-Pharmaceutique : Télécharger le communiqué.

————————————-

Informations générales

(Dernière mise à jour : 27/03/2020)

  • Courrier du Ministre Maron (Ministre de l’Action sociale et de la Santé à Bruxelles) concernant les masques (24/03/2020).   Cliquer ici pour le consulter.
  • NEW ! Arrêté ministériel réglementant entre autres la vente de certains dispositifs médicaux et équipements de protection individuelle (gels, masques, etc) (23/03/2020) : accéder au communiqué et à l’arrêté  | N.B. On entend par professionnel de santé : médecin, pharmacien·ne, infirmier·ère, kinésithérapeute, etc. ». Le patient NE DOIT PAS obligatoirement avoir une prescription de son médecin ! Voir l’avis de la Concertation Médico-Pharmaceutique.
  • Communiqué de l’INAMI et du SPF Santé publique  (22/03/20) : Les « centres de triage » des patients seront soutenus financièrement.
    • Le SPF Santé publique et l’INAMI créent une banque de données qui répertorie ces initiatives de centres de triage et  recevront un numéro d’ordre.
    • Un honoraire uniforme pour les médecins travaillant dans ces centres de tri est mis en place : il correspond au montant d’une consultation d’un médecin généraliste agréé. Accéder au communiqué
  • Communiqué du cabinet de la Ministre des Affaires sociales et de la Santé publique (19/03/20). 100.000 masques FFP2 ont été livrés en Belgique. Les masques de protection seront avant tout répartis entre les prestataires de soins du pays.

  • Communiqué du cabinet de la Ministre des Affaires sociales et de la Santé publique (13/03/20) :  à partir du 14/03/20, tous les hôpitaux généraux, universitaires et de revalidation du pays suspendront les consultations, interventions et examens non urgents et ce pour une durée indéterminée. Cette mesure doit alléger la pression dans nos hôpitaux. 

Les consultations, les interventions et les examens urgents (chimiothérapie, dialyses, etc. continueront à avoir lieu. Les visites dans les hôpitaux seront interdites. Cette interdiction n’est pas d’application pour :  les volontaires et stagiaires ; les parents (ou tuteurs) de mineurs séjournant dans les unités de soins pédiatriques, de soins postnataux ou en néonatalogie ; les parents proches de personnes en état critique ou en fin de vie ;  les accompagnateurs dans le cadre de consultations, d’examens et interventions indispensables (maximum un accompagnateur par patient).

————————————-

  • Mode de transmission  : la  transmission se fait de personne à personne par goutelettes.
  • Symptômes : les  symptômes les plus fréquents sont la fièvre, la toux et la dyspnée. L’infection peut causer une maladie bénigne, une pneumonie légère ou une pneumonie sévère
  • Diagnostic  : les  diagnostics sont effectués par le Centre National de Référence Pathogènes Respiratoires (UZ Leuven). La décision de demander un test est prise en concertation avec le médecin chargé du contrôle des maladies infectieuses de la province ou région .

NEW ! Récapitulatif des connaissances scientifiques actuelles (Sciensano, 01/04/20)


————————————-

Quand un cas est-il suspect ? Quel traitement ?
Source : Sciensano (Dernière mise à jour : 01/04/20)

Si le patient est un professionnel de santé (médecins, infirmières, personnel dans une maison de repos en contact avec les résidents et paramédicaux en contact avec des personnes à risque) et s’il présente des symptômes faibles SANS fièvre : le travail est autorisé en portant un masque chirurgical et observant les mesures d’hygiène des mains. S’il présente des symptômes respiratoires et de la fièvre, la procédure d’isolement est d’application.

Les femmes enceintes et les enfants de moins de 6 mois  ne sont plus considérés comme groupes à risque. Pour le personnel de santé et les femmes enceintes, la décision d’un écartement préventif du travailleur à un poste adapté est de la responsabilité du médecin de travail.(Sciensano, 19/03/20)

Pour le personnel appartenant à un groupe à risque de COVID-19 sévère, la décision doit être prise au cas par cas, de préférence en concertation avec le médecin traitant. (Sciensano, 19/03/20)

La définition de cas possible de COVID-19 pour la demande de test de laboratoire est la suivante :

Déclaration auprès du Service de surveillance infectieuse régionale (Sciensano > Procédures MG : 19/03/20)

Les médecins généralistes doivent UNIQUEMENT déclarer les cas suivants:

  • les décès causés par COVID-19
  • le premier cas et les clusters COVID-19 dans des collectivités résidentielles (comme maison de repos)

Les cas confirmés chez les professionnels de santé ne doivent pas être déclarés sauf s’ils font partie d’un foyer dans une collectivité résidentielle

Indications de prélèvements

1. Toute personne dont l’état clinique nécessite une hospitalisation ET dont le clinicien a une suspicion COVID-19
2. Tout professionnel de santé qui remplit la définition de « cas possible » ET qui présente de la fièvre (cf. p. 2 de la Procédure GP).

Définition de « cas possible »

Un cas possible de COVID-19 est une personne chez laquelle des symptômes d’infection aiguë des voies respiratoires inférieures ou supérieures apparaissent OU s’aggravent lorsque le patient a des symptômes respiratoires chroniques.

Définition de « cas radiologiquement confirmé » NEW ! 

Un cas radiologiquement probable est une personne dont le test laboratoire de COVID-19 est revenu négatif mais pour lequel le diagnostic de COVID-19 est néanmoins retenu sur la base d’une présentation clinique évocatrice ET d’un scanner thoracique compatible. (Sciensano : 01/04/20)

Traitement

Si le patient présente des symptômes légers  : le patient est mis en isolement à la maison jusqu’à la disparition des symptômes.

Donnez un traitement selon les symptômes du patient. L’usage des médicaments hors indication ou des médicaments expérimentaux pour traiter le COVID-19 est réservé aux patients hospitalisés. Le paracétamol reste le premier choix en cas de fièvre et douleur.

Si l’hydroxychloroquine  (Plaquenil®)  ou la chloroquine semblent montrer des résultats dans le traitement des patients hospitalisés, les autorités recommandent de  ne pas les utiliser pour la prévention du COVID-19 ou pour les patients COVID-19 traités à domicile : ces molécules doivent être réservées, durant l’épidémie COVID-19, au traitement des patients hospitalisés, dans le cadre d’études. Les patients traités de façon chronique avec l’hydroxychloroquine (polyarthrite rhumatoïde, lupus érythémateux disséminé …) doivent pouvoir, quant à eux,être assurés de leur médication.

Les contre-indications habituelles des AINS restent d’application. Il n’est actuellement pas conseillé de changer les traitements antihypertenseur.

————————————-

Procédures

(dernière mise à jour : 01/04/20)

Synthèse

Ci-dessous la synthèse de la procédure recommandée pour les MG par Sciensano.

Les procédures détaillées 

Vous pouvez télécharger ci-dessous les procédures complètes recommandées par Sciensano et des procédures plus spécifiques :

————————————-

La téléconsultation 


Téléconsultation : que dit l’Ordre des Médecins ?
(dernière mise à jour 23/03/20)

23/03/2020 – Courrier du Bureau du Conseil National de l’Ordre des médecins concernant les certificats ITT. Cliquez ici.

10/03/2020 – Télécharger le communiqué de presse du Conseil National de l’Ordre des Médecins du 10 mars 2020.

————————————-

 Téléconsultation : mise à jour de l’algorithme pour la téléconsultation (dernière mise à jour 26/03/20)

Les universités partenaires du Collège de Médecine Générale ont développé cet algorithme décisionnel pour vous faciliter le télédiagnostic. Télécharger l’algorithme.

————————————-

Téléconsultation : honoraires et nouveaux codes (dernière mise à jour 01/04/20)

 Le 16/03/20 le Comité de l’Assurance de l’INAMI a pris la décision suivante : les médecins perçoivent un honoraire pour les consultations téléphoniques qui ont lieu dans le cadre de la crise du Covid-19. Ils peuvent facturer 20 euros pour le triage téléphonique des personnes potentiellement infectées par le Covid-19 et pour les consultations téléphoniques avec d’autres patients dans le cadre de la continuité des soins en particulier les personnes atteintes d’une maladie chronique. Les patients ne paient rien : les médecins facturent directement à la mutualité via le régime du tiers payant. Les surcharges et les suppléments ne sont pas autorisés. N.B. Cette mesure est temporaire

Si un certificat médical est nécessaire, ils peuvent l’envoyer au patient par la poste.

NEW ! Un modèle de certificat médical simplifié, réservé aux consultations en ligne, est disponible ! Cliquer ici pour plus d’ explications et télécharger le modèle. 

Les logiciels des médecins sont immédiatement étendus avec deux nouveaux codes pour permettre la facturation :

    • 101990 : avis en vue du triage COVID19. 20€. Une seule fois par patient/médecin.
    • 101135 : avis en vue de la continuité des soins (y compris suivi COVID19). 20€. par patient/par prestataire/par période de 7 jours .

N.B. une même attestation ne peut pas contenir le code 101135 ou 101990 + un autre code du Chapitre Consultations, Visites et Avis.

Par ailleurs, afin de recevoir les patients de la meilleure façon possible, les postes de garde des médecins généralistes peuvent désormais être occupés en permanence, de jour comme de nuit. L’INAMI prendra en charge les frais de personnel.

Plus de détails dans le communiqué du CMG du 17/03/20

————————————-

Téléconsultation : réponses aux questions que vous vous posez (dernière mise à jour 10/03/20)

Comment être payé pour une consultation téléphonique ? Comment évaluer par téléphone la gravité d’une situation ? Comment faire un certificat sans voir le patient ? Et bien d’autres encore. La Fédération des Associations de Médecins Généralistes de Bruxelles (FAMGB) apporte des éléments de réponse dans une liste de FAQ (Frequent Asked Questions) que vous pouvez télécharger en cliquant ici.

————————————-

NEW ! Remboursement de la téléconsultation étendu à d’autres professionnels de santé

A compter du 01/04/2020, le remboursement de la téléconsultation est étendu à d’autres professionnels de santé (psychiatre, psychologue, consultation oncologique multidisciplinaire, dentiste, etc ….). Plus d’infos.


————————————-

Les Contacts Centers et les laboratoires proposant des diagnostics moléculaires

(dernière mise à jour : 01/04/20)

Les Contacts Centers

Pour les MG,

Le MG ne doit plus remplir le questionnaire pour un cas possible et il ne doit plus contacter le service de « surveillance des maladies infectieuses », sauf en cas de questions ou de situation particulière.(Sciensano : 16/03/19).
Pour les demandes d’information, contacter le call center info-coronavirus.be

Pour les patients

————————————-

Les laboratoires (dernière mise à jour : 27/03/19)

IMPORTANT ! Ce qu’on peut lire sur le site de Sciensano : « En raison de problèmes avec l’approvisionnement en réactifs, le CNR est actuellement obligé d’utiliser un système de triage pour prioriser les demandes. La priorité sera accordée aux échantillons les plus urgents en fonction des données cliniques remplies sur le formulaire de demande​Il est donc nécessaire de remplir entièrement ce formulaire »

————————————-

Les services d’urgence des hôpitaux 

IMPORTANT ! Avant d’envoyer un patient avec suspicion de coronavirus aux URGENCES, pensez à les prévenir.

  • La Clinique St Jean (Bruxelles) communique 2 numéros :  les URGENCES : +32 (0)2 221 91 00  – Un CALL CENTER (24h/24 et 7j/7 : +32 (0)2 221 90 95

————————————-

Les services d’aide psychologique à distance

  • HUDERF | Allô ! Pédopsy !  (pédopsychiatrie)| Tel : 02/477.31.80 : permanence téléphonique organisée par le service de pédopsychiatrie de l’Hôpital des Enfants Reine Fabiola pour les situations d’angoisses ou de stress problématiques (anormalement excessives) des enfants, adolescents et parents, ainsi que les états psychopathologiques aigus (consultations par vidéoconférence ou par téléphone selon la problématique).
  • HUDERF | Info Covid-19 (pédiatrie)  | Tél : 02/477.30.30 : permanence téléphonique mise en place par l’Hôpital des Enfants pour conseiller les parents et réorienter vers les services médicaux appropriés.
  •  SOS – Parents (Brun-out parental) |   Tél : 0471/414 333. Au bout du fil, une trentaine de psychologues spécialisé·e·s en burn-out parental.

NEW ! Depuis le 02/04/20,  la consultation psychologique à distance est remboursée pour tous (enfants et seniors compris) !  L’INAMI et le SPF Santé publique ont adapté la convention de remboursement. Plus d’informations.

————————————-

Les fiches d’information et les formulaires
(dernière mise à jour 13/03/20)

Sur le site de Sciensano, vous pouvez également télécharger la fiche reprenant les procédures pour les médecins généralistes en cas de suspicion de maladie COVID‑19. Cette fiche reprend les actions à mettre en œuvre, les mesures de protection en tant que médecin, les coordonnées du service de « surveillance des maladies infectieuses » de votre région, les conseils d’hygiène au patient.

Vous trouverez aussi sur ce site où l’information est mise à jour quasi quotidiennement, un questionnaire à compléter pour tout patient suspect, une demande de tests diagnostiques,  la procédure pour réaliser un test naso-pharyngé, un poster à afficher dans votre salle d’attente.

Vous trouverez de l’information complémentaire sur le site de l’OMS : particulièrement utile pour les personnes désireuses de se rendre à l’étranger.

Vous aurez peut-être des questions des parents à propos de la fréquentation de lécole par leur enfant. Quelques éléments de réponse de l’ONE.

————————————-

Les outils patients
(dernière mise à jour 23/03/20)

La Boîte à Outils  à l’usage des patients (dernière mise à jour : 30/03/20)

  • COVID-19 e-monitoring first line : une plateforme pour suivre les patients à domicile. Cliquer ici pour y accéder :

 Il s’agit d’une plateforme internet, développée à l’initiative de l’incubateur liégeois The Faktory, en partenariat avec le Réseau Santé Wallon, le Réseau Santé Bruxellois, le Collège de Médecine générale, la SSMG, et d’autres acteurs. La plateforme  permet aux médecins généralistes de suivre à distance leurs patients (suspectés d’être) atteints du Covid-19.

    • au médecin généraliste : d’inscrire ses patients Covid-19 pour suivre l’évolution de leur état de santé à domicile (avec des explications sur la manière de gérer les patients non répondants, ou ceux qui se dégradent soudainement). Si le statut d’un patient devient critique, le système vous alerte par SMS. Vous pouvez sélectionner un centre de tri ou un hôpital vers lequel le diriger. Le malade recevra un SMS en guise de laisser-passer. Ses données seront accessibles aux médecins des centre et/ou hôpital concernés. En outre, pour éviter les interruptions dans la surveillance, une collaboration entre MG peut être envisagée (entre confrères d’une pratique de groupe, travaillant en réseau, dans le cadre de la garde…) : la plateforme dispose d’une fonctionnalité « Gérer les patients d’un confrère ».
    • au patient : de rapporter quotidiennement ses symptômes (plus fréquemment en cas d’aggravation) par réponse à un questionnaire court envoyé via SMS sécurisé
  • Les conseils d’hygiène de Sciensano (mise à jour : 19/03/20) – 2 fiches :  conseils d’hygiène au patient qui présente des symptômes de COVID 19 et est en isolement à la maison | conseils d’hygiène à l’entourage du patient qui présente des symptômes de COVID 19 et est en isolement à la maison. Télécharger les fiches.
  • Les visuels de Bruxelles-Santé Infos 

Des visuels à utiliser dans votre salle d’attente (affiches, messages à diffuser sur des écrans, etc…)  Ils reprennent les 5 gestes de prévention, les coordonnées des centres d’information bruxellois. Télécharger les visuels.

On soulignera également la brochure très didactique « Coronavirus » , n° spécial publié par Bruxelles. Santé. Les motivations des mesures de prévention sont clairement expliquées (pourquoi faut-il éternuer dans son coude ? C’est quoi un virus ? Quels sont les signes ?  etc…°. On y trouve également une fiche illustrée sur la façon de se laver les mains. A mettre entre toutes les mains. Télécharger la brochure.

Des vidéos à partager